Une crèche de Perpignan fermée car infestée par les puces




Une crèche de Perpignan fermée car infestée par les puces. Selon la radio France Bleu Roussillon, une crèche de la ville (la crèche Hippolyte Desprès, ndrl) est fermée depuis vendredi. Pourquoi ? Parce que des puces ont décidé de s’y installer en nombre. Elle pourrait toutefois rouvrir ses portes dès aujourd’hui.

L’alerte a été donnée vendredi matin par le personnel de cette crèche municipale qui accueille près de 75 enfants. Elle a permis une intervention rapide des services d’hygiène de la ville.

Une première intervention a eu lieu à l’aide de fumigènes. Quant aux literies, elles ont bien sûr été désinfectées. Oui mais cela n’aura pas été suffisant.

Mauvaise surprise lundi pour les agents municipaux qui ont découvert qu’il y avait toujours quelques pensionnaires. Une décision de fermer la crèche jusqu’à nouvel ordre a donc été prise.

« Nous ne voulions prendre aucun risque avec les enfants » a expliqué Michelle Fabre, élue en charge des crèches.

Et alors qu’une nouvelle opération de fumigation a été menée lundi après-midi, la crèche n’était toujours pas ouverte mardi matin. Une mobilisation de tout le personnel a en effet été décidée afin que chaque recoin de la crèche soit nettoyé et désinfecté. Une grande opération de nettoyage qui a aussi concerné les extérieurs et s’est déroulée hier.

« L’objectif, c’est la réouverture de la crèche le plus vite possible. Nous espérons mercredi » a rajouté Michelle Fabre tout en précisant que, pour les parents qui n’avaient aucune solution, quelques places avaient pu être débloquées dans d’autres crèches de la ville.

Des puces s’étaient installées juste avant l’été dans des écoles de la région parisienne

Les puces dans une crèche, cela n’a malheureusement rien d’exceptionnel. Juste avant l’été des puces s’étaent invitées au sein de l’école maternelle Suzanne-Demetz de Brou-sur-Chantereine (Seine-et-Marne) nécessitant la fermeture de l’établissement. Là encore une première intervention n’avait pas été suffisante pour s’en débarrasser obligeant la municipalité à fermer l’école durant plusieurs jours.

Très vite c’est la piste de chats errants qui avait été privilégiée.