PMA pour toutes les femmes : la MGEN s’en félicite, la Manif pour tous s’y oppose




PMA. Via un communiqué de presse, le groupe MGEN se réjouit de l’annonce faite par la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa, de l’intention du gouvernement d’ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes dès 2018. Un sujet sur lequel il a pris position de longue date.

Roland Berthilier, président du groupe MGEN, a déclaré a ce sujet : « L’interdiction faite aux femmes seules et homosexuelles d’accéder à la PMA est injustifiable. C’est un déni de leur droit légitime à avoir des enfants, dans notre société où différents modèles de familles cohabitent, classiques, monoparentales, homoparentales, recomposées… C’est une hypocrisie car de nombreuses femmes bénéficient déjà d’une PMA à l’étranger.

On assiste à un système à trois vitesses entre les femmes qui ont le droit à la PMA en France, et qui sont prises en charge par notre système de santé et notre protection sociale, celles qui parviennent à accéder à la PMA à l’étranger au prix d’un parcours complexe et incertain, et celles qui, par manque de moyens, notamment financiers, ne le peuvent pas. Après le combat du 20e siècle pour le droit des femmes à disposer de leur corps, c’est un nouveau mur qui tombe sur le long chemin de la justice sociale, de la reconnaissance des droits des femmes et de la lutte contre toutes les formes de discriminations.

Le groupe MGEN prend position en faveur de la PMA pour toutes et soutiendra cette initiative gouvernementale ».

Le groupe MGEN entend contribuer aux débats éthiques à venir. Cette question sera d’ailleurs au cœur de sa prochaine journée « Éthique et société » du 24 janvier 2018 sur le thème « familles et parentalités ».

PMA : ceux qui s’y opposent

Mais il y a aussi ceux qui s’y opposent. C’est notamment du collectif « La Manif pour Tous » qui appelle Emmanuel Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe, à ne pas tomber dans la même erreur que François Hollande et à se concentrer sur les sujets qui préoccupent les Français.

Rappelant les Français sont largement opposés à la PMA sans père : pour 77% d’entre eux, « l’Etat doit garantir aux enfants conçus par PMA d’avoir un père et une mère »[1] !, le collectif avertit déjà le Président Macron sur ces français qui veulent protéger l’intérêt supérieur de l’enfant et la famille : « Ils s’opposeraient massivement à une tentative de passage en force ».

Pour « La Manif pour tous », la PMA sans père profitera au business de la procréation, coûtera aux travailleurs et entraînera une légalisation de la GPA au nom de l’égalité entre les célibataires homme et femme et entre les couples.