Levothyrox : 1500 cas d’effets indésirables graves en deux mois ?




GoodManPL/Pixabay

Et il est encore question de la nouvelle formule du Levothyrox, ce fameux médicament bien connu des personnes souffrant de la thyroïde mais qui a récemment changé de formule. Et si on ne cesse de nous marteler qu’elle a été décidée pour garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active (lévothyroxine), le Figaro lance un pavé dans la marre en affirmant « qu’au moins 1500 cas d’effets indésirables graves ont été recensés au cours des deux derniers mois ». Et encore tous ne semblent pas avoir été répertoriés.

Et parmi ces effets indésirables, certains seraient beaucoup plus graves que ceux déjà énumérés. «Certaines patientes ont des troubles très sérieux comme des vertiges avec chute et des troubles du rythme cardiaque» a déclaré un pharmacovigilant.

De son côté l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé continue d’affirmer que ces modifications ne changent ni l’efficacité ni le profil de tolérance du médicament.

On s’est également voulu rassurant du côté du Ministère de la Santé : « Il n’est pas question de nier ou de minimiser le mal-être de patients, mais les études de pharmacovigilance, que nous suivons de près, ne permettent pas, en l’état actuel des choses, de remettre en cause la nouvelle formule du Levothyrox » ont fait savoir les services d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

Et pourtant…

Le Figaro est formel : plusieurs centres de pharmacovigilance croulent sous les déclarations d’effets indésirables si bien que tous ne seraient pas forcément enregistrés et/ou lus. Bref beaucoup de retard dans leur traitement…

Rappelons qu’une pétition a été mise en ligne afin de demander le retour à l’ancienne formule du médicament. Alors que l’on approche les 250.000 signatures, nombreux sont ceux à dénoncer les effets indésirables dont ils sont victimes aujourd’hui :  Prise de poids, maux de tête, vertiges, fatigue intense, céphalées, perte de cheveux…

De son côté « Le Parisien » a indiqué la semaine dernière que des plaintes en série pour «mise en danger de la vie d’autrui» seraient déposées dans les jours et semaines à venir.

Vendredi de nombreuses victimes de la nouvelle formule du Levothyrox se sont rassemblées devant l’Assemblée nationale afin de protester contre l’indifférence des autorités et réclamer encore une fois le retour à l’ancienne formule.

Levothyrox : Anny Dupe­rey témoigne

Et alors que plusieurs personnalités se sont déjà exprimés sur le sujet (Eva Darlan ou Valérie Damidot, ndrl,) la comédienne Annie Duperey a apporté à son tour son témoignage. Via le site de l’ ‘As­so­cia­tion française des malades de la thyroïde, elle a indiqué qu’elle faisait partie des « innombrables victimes d’effets secondaires du nouveau Levothyrox ». Et de préciser qu’elle prenait ce médicament sans problème depuis plus de 10 ans.

« J’ai ingurgité la nouvelle formule en toute confiance – c’est pourquoi je suis scandalisée qu’on veuille nous faire passer pour des gens anxieux qui se font des idées » a t-elle notamment lâché.

Et de préciser les effets secondaires dont elle a été victime : Maux de tête, vertiges, réveils nocturnes, crampes le matin, fatigue intense, diarrhées quotidiennes. Inquiète à propos de ses violents maux de tête, elle indique avoir été jusqu’à faire un écho-Doppler cérébral !

Et c’est finalement en prenant connaissance ce fameuse pétition qu’elle dit avoir compris la cause de ses récents malaises…

Se disant prête à témoigner, Anny Dupe­rey a indiqué qu’elle serait en première ligne en cas d’action en justice après des autres victimes.