Environ 15 jeunes attrapent la rage après avoir violé une ânesse




AnnaER/Pixabay

C’est une info qui peut prêter à sourire et qui pourtant n’a rien de drôle : ni pour les auteurs des faits qui risquent de s’en souvenir longtemps, ni pour cette pauvre ânesse qui n’avait rien demandé à personne et qui a été depuis abattue.

Figurez-vous qu’un groupe de 15 jeunes marocains auraient contracté le virus de la rage après avoir violé une ânesse. Si si, vous avez bien lu !

Ils attrapent la rage après avoir violé une ânesse

Selon le site H24info, qui s’est fait l’écho du quotidien Al Akhbar, 15 jeunes garçons âgés de 7 à 15 ans ont du être traités en urgence contre la rage après qu’ils aient pratiqué des actes zoophiles sur une ânesse de Sidi Al Kamel. On vous fait pas un dessin, n’est-ce pas ?

Et ce chiffre pourrait plus important encore. Afin d’éviter d’être la risée de leurs proches et/ou de leurs voisins, certains parents auraient préféré emmener leurs progénitures se faire soigner ailleurs, et si possible dans une autre région.

Bref, on ne sait pas exactement combien ils ont été à se livrer à de tels actes.. Et franchement on préfère pas savoir.

Afin de limiter les risques de propagation, les autorités locales ont fait euthanasier l’ânesse mais sont aussi parties à la recherche de toutes les personnes qui avaient été en contact avec l’animal afin qu’elles soient éventuellement soignées.