Sexualité : des positions sont plus dangereuses que d’autres




Crédit photo : Emin Ozkan – Fotolia

Tenez-vous le pour dit, toutes les positions sexuelles ne se valent pas. On ne parle bien sûr pas du plaisir qu’elles peuvent nous procurer mais du danger que certaines peuvent représenter, notamment pour ces messieurs.

Alors que l’été est souvent propice aux rencontres et aux ébats amoureux, l’édition britannique de Marie Claire a choisi cette période de l’année pour nous ressortir une étude publiée en 2014. Objectif : nous mettre en garde contre certaines positions qui peuvent déboucher sur une fracture du pénis.

Et deux positions se distinguent tout particulièrement : l’andromaque et la levrette !

Ainsi l’andromaque – c’est la femme chevauche son partenaire masculin – serait à elle seule responsable de 50% des fractures de pénis.

Pourquoi ? Et bien selon les auteurs de cette passionnante étude cela s’explique par le fait que le poids du corps de la femme repose entièrement sur le pénis de l’homme. Et s’il est mal positionné dans le vagin, c’est le COUAC.

Quand à la levrette – inutile de vous l’expliquer celle-là, pas vrai ? – elle représenterait 29% de ces accidents de parcours. Bien souvent c’est l’amplitude et /ou l’élan des coups de reins de l’homme qui en serait responsable.

Notez que la plus classique des positions, à savoir le missionnaire, s’adjuge la 3ème place avec 21%.

Bref, et pour résumer, il semblerait bien que les 3 positions les plus pratiquées soient celles qui génèrent le plus d’accident. CQFD !

Quelles relations sexuelles ont les futurs parents durant la grossesse ?

L’occasion de revenir une étude publiée il y a tout juste un an et relative aux relations amoureuses des futurs parents durant une grossese.

Quelles relations sexuelles ont les futurs parents durant la grossesse ?

-65% des femmes ont plus de plaisir lors des rapports pendant la grossesse
– 44% des hommes craignent que les actes affectent le bébé
– 82% des Français changent leurs habitudes sexuelles pendant la grossesse

CC0 Public Domain/Pixabay

CC0 Public Domain/Pixabay

Parole de Mamans Academy, première plateforme d’e-learning parental a interrogé 455 futurs parents sur un sujet « hot » : les relations sexuelles pendant la grossesse. Des résultats surprenants qui montrent que « grossesse » ne rime pas avec « abstinence » mais avec « changements » pour les Français

Vive l’amour pendant la grossesse…

A la question  » Pendant la grossesse, faites-vous toujours l’amour ? », 71% des couples interrogés répondent « oui ». Les femmes sont ainsi plus de 65% et les hommes 76% à déclarer avoir des relations sexuelles pendant la grossesse

Mais moins souvent !

Pour ce qui est de la fréquence des rapports, elle est par contre en baisse. En effet, 29% des femmes et 21% des hommes interrogés avouent que leurs relations sexuelles sont moins fréquentes durant les mois de grossesse. Ainsi, pour 1 femme sur 2 les rapports sont mensuels et pour 38% des hommes les relations sont inférieures à une fois par mois.

Et moins que d’habitude !

Pour la grande majorité des Français, la grossesse entraîne une baisse importante de la fréquence de leurs relations sexuelles. C’est le cas pour 61% des femmes et 59% des hommes. Seulement 8% des couples interrogés enregistrent une augmentation de leurs rapports par rapport à d’habitude.

Même timing

En ce qui concerne la durée des rapports, elle ne change pas particulièrement. En effet, 43% des femmes et 58% des hommes déclarent que leurs relations sexuelles sont « pareilles que d’habitude ». A noter que le deuxième tiers plus important note une augmentation de la durée (37% pour les femmes et 25% pour les hommes).

Plus de plaisirs pour les femmes

Si 68% des hommes ressentent autant de plaisirs que d’habitude, 65% des femmes déclarent avoir beaucoup plus de sensations lors de leurs rapports pendant la grossesse. Seulement 15% des Français semblent être insatisfaits de leur sexualité durant cette période.

Des hommes plus attentionnés

Une fois n’est pas coutume, les hommes semblent être plus à l’écoute de leur partenaire lors des rapports pendant la grossesse. En effet, 57% des femmes déclarent que leur partenaire est plus attentionné ce qui n’est pas le cas pour 42% des hommes qui trouvent que rien ne change à ce niveau.

On change tout !

Avec la grossesse beaucoup de choses changent. C’est également le cas pour les habitudes sexuelles ou les positions. Ainsi 85% des femmes et 79% des hommes avouent modifier leurs comportements sexuels pendant la grossesse.

Et pour le bébé ?

La grande question concernant les risques des rapports sexuels pour le bébé ne semble plus être d’actualité. En effet, 79% des femmes et 56% des hommes sont conscients que les rapports n’affectent en rien le développement du fœtus.

*Méthodologie et profils : L’enquête a été réalisée à partir des réponses de 455 futurs parents représentatifs de la population nationale française, âgés de 18 ans et plus, entre le 27 juin et 7 juillet 2016. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire de Parole de Mamans. Profils : 72% de femmes et 28% d’hommes. Tranches d’âge : 18-25 ans (37%), 26-34 ans (47%) 35 ans et + (16%)