Un tatouage, une baignade, une infection, et il meurt….




Pixabay/Public Domain

Un tatouage c’est aussi une plaie… Et une plaie ça s’infecte. C’est pourquoi il est vivement recommandé d’attendre un minimum de 3 semaines après un tatouage avant d’aller se baginer que ce soir dans la mer ou à la piscine. Des recommandations que ce Mexicain de 31 ans n’a pas voulu suivre. 5 jours seulement après s’être fait tatouer, il n’a pas pu résister aux eaux de baignade de Golfe du Mexique. Bien mal lui en a pris… Victime d’une grave infection, il est décédé quelques semaines plus tard…

Cet homme avait choisi un tatouage d’ampleur : un immense crucifix s’étendant sur une grande partie de sa jambe gauche et accompagné du message « Jesus is my life ».

Malheureusement, et comme l’a rappelé un médecin interrogé par CNN, ce tatouage était beaucoup trop récent pour que la plaie ait eu le temps de cicatriser. Et une infection en a profité pour se développer autour.

3 jours seulement après sa baignade, l’homme a été admis aux urgences de l’hôpital en raison de très fortes douleurs sur cette jambe fraîchement tatouée. Autour du tatouage la peau va alors rougir et les premiers signes d’une infection vont se manifester (ecchymoses, décoloration, fièvre, tremblement).

Victime d’une septicémie, son état ne va cesser de se dégrader malgré un traitement antibiotique… ll va alors développer une gangrène et son sang se retrouver infecté.

Et si les médecins ont réussi à identifier la bactérie responsable de l’infection – elle est présente naturellement dans l’océan – ils n’ont pas réussi pas à sauver cet homme qui est décédé 2 mois plus tard. Le violent choc septique dont il a été victime s’est retrouvé aggravé par la maladie du foie dont il souffrait.