La cigarette électronique Iqos, plus ou moins nocive que la cigarette ?




CC0 Public Domain /Pixabay

Le groupe Philip Morris, principalement connu pour la commercialisation de la marque Marlboro, lancera le mois prochain en France la cigarette électronique IQos, un nouveau dispositif qui chauffe du tabac sans le brûler et est censé être 90% moins nocif que la cigarette traditionnelle…. Mais ça, c’est Philip Morris qui le dit.

Car Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière, n’est pas du tout de cet avis. Interrogé par « Le Parisien » il se montre même très critique et affirme que Philip Morris est en train de mener une campagne illégale.  Pourquoi ? Parce ce nouveau dispositif ne serait pas selon lui moins nocif que la cigarette.

N’y allant pas avec le dos de la cuillère, il affirme qu’Iqos a été « créé pour entretenir la dépendance et séduire les non-fumeurs ». Et d’évoquer de « l’enfumage » et une « énième tentative de manipulation de l’industrie ».

Précisant qu’Iqos contient « des produits cancérigènes au même titre qu’une cigarette », il accuse Philip Morris de mensonge. « Philip Morris dit qu’il est chauffé et non brûlé. C’est faux. Il est tout de même légèrement brûlé et libère donc un peu de monoxyde de carbone » a t-il notamment déclaré.

Enfin notez que pour Bertrand Dautzenberg ce nouveau produit ne rapproche pas de la cigarette électronique car il créé une vraie dépendance, chaque stick donnant envie d’en fumer un autre .

Egalement interrogé par Pourquoi Docteur, le célèbre pneumologue reconnaît toutefois « des effets moins délétères que ceux des cigarettes traditionnelles » mais insiste sur le fait qu’Iqos est un produit du tabac qui contient des substances toxiques.