Amazon : une simple faute de frappe a fait disparaître une partie du web




CC0 Public Domain /Pixabay

Une simple faute de frappe au sein d’Amazon Web Services – une division du groupe américain Amazon qui fournit des services d’infrastructures web et d’hébergement – et c’est toute une partie du web qui a « provisoirement » cessé de fonctionner.

En ce 28 février 2017, de nombreux services web et sites internet ont ainsi cessé de fonctionner aux États-Unis durant plusieurs heures. Citons entre-autre Snapchat, Expedia, BuzzFeed ou bien encore le service cloud Amazon Web Service. Une interruption qui n’a pas gêné que les acteurs du web puisque plusieurs sociétés spécialisées dans les objets connectés ont également été impactées avec du matériel qui ne fonctionnait plus.

En cause un dysfonctionnement du service Amazon Simple Storage Service (ou Amazon S3). Plusieurs heures auront été nécessaires avant que l’accès aux services ne soit rétabli.

Que s’est-il passé ? Et bien c’est la simple faute de frappe d’un technicien qui est la cause de cette immense panique sur la toile.

« À 9h37 un membre autorisé de l’équipe S3 utilisant une procédure standard a exécuté une commande destinée à supprimer un petit nombre de serveurs pour un des sous-systèmes S3 […]. Malheureusement, une des entrées de la commande a été saisie incorrectement et une plus grand ensemble de serveurs que prévu a été supprimé » a écrit Amazon dans un communiqué.